Vendre sa maison à un promoteur
Accueil > Investisseurs > Vendre sa maison à un promoteur

Vous envisagez de vendre votre maison ?

Sachez que les particuliers ne sont pas les seuls à être potentiellement intéressés par des biens immobiliers. Il est envisageable de proposer votre offre à un promoteur. Face à l’insuffisance de nouveaux terrains à fort potentiel, les promoteurs sont aujourd’hui à la recherche de terrains déjà bâtis pour la construction de nouveaux programmes immobiliers neufs. Cette option se présente comme une véritable opportunité à saisir.

« NOTRE ATOUT »

Vous accompagner sans honoraires sur la vente de votre maison/terrain à un promoteur.

Nous travaillons avec l’ensemble des promoteurs de la région et pourrons vous proposer celui qui sera le plus à même de vous faire la meilleure proposition.

Certains promoteurs pourront vous apporter des solutions plus adaptées à vos souhaits (Réserver un dernier étage sur l’opération ou des appartements, rester dans votre maison pendant plusieurs mois, payer immédiatement…)

Nous avons une expertise sur les atouts de chacun d’eux. Nous saurons vous proposer une solution adaptée…

Nous contacter

  • Hidden
  • Hidden

Pourquoi vendre sa maison à un promoteur ?

Une valeur financière supérieure

Vendre votre propriété à un promoteur immobilier vous permet d’obtenir des gains supérieurs aux offres d’achat d’un particulier. En effet, vous pourrez vendre votre bien à un prix de 25 à 30 % plus élevé que celui du marché. 

Bien évidemment, il faudra que les caractéristiques de votre parcelle répondent aux critères du promoteur en question : emplacement, commodités, constructibilité, etc. Un promoteur ne s’attardera pas sur la valeur vénale de votre bien. Si votre terrain, même déjà bâti, correspond à ses attentes, vous pourrez certainement recevoir une offre d’achat intéressante. 

De plus, vous n’aurez à payer aucun frais d’agence immobilière, contrairement à la vente à un particulier. 

Une meilleure fiabilité du financement

En vendant votre maison à un promoteur immobilier, vous aurez plus d’assurance en ce qui concerne le paiement. En effet, un promoteur est généralement appuyé par différents partenaires bancaires. A la différence d’un particulier, il peut facilement accéder à des crédits bancaires intéressants. Il peut également disposer de fonds propres obtenus à partir de ses précédentes opérations de construction. Un promoteur immobilier bénéficie également des ressources financières versées par ses investisseurs, avant même le début du chantier. 

Un abattement fiscal

La plus-value générée lors de la vente d’une maison à un promoteur est soumise à un abattement fiscal. Bien évidemment, la valeur de l’abattement fiscal dépendra du type de construction qui sera bâti sur votre parcelle : 

– S’il s’agit de logements collectifs, vous profitez de 70 % d’abattement fiscal sur la plus-value lors de la vente de votre bien ;

– Si le promoteur envisage de bâtir des logements sociaux à la place de votre maison, vous pourrez bénéficier jusqu’à 80 % d’abattement fiscal. 

Une indemnité d’immobilisation

Un promoteur immobilier vous versera une indemnité dans l’hypothèse où il souhaite finalement retirer son offre. Cette somme correspond à une moyenne de 10 % du prix total de vente. Cet accord de versement est conclu lors de la signature de la promesse unilatérale de vente. 

Toutefois, il faudra vous attendre à un délai un peu plus long (sauf dans le cas d’une condition de permis). D’une manière générale, un promoteur achète une propriété à condition d’obtenir une autorisation administrative, notamment un permis de construire ou encore une déclaration préalable de division. Ce genre de démarche peut prendre 12 à 18 mois. Par ailleurs, certains promoteurs proposent des délais plus courts, se rapprochant de celui d’un particulier. 

À quel prix vendre sa maison à un promoteur ?

Le promoteur valorisera votre propriété selon : 

– La valeur réelle de votre maison sans le potentiel constructible de la parcelle ;

– La valeur du potentielle constructible.

Il déduira les coûts inhérents à la concrétisation du projet.

Vente de terrain constructible à un promoteur

Dans un premier temps, un promoteur immobilier s’intéressera au potentiel constructible de votre parcelle, sans la maison. Il procédera à une analyse des règles de constructibilité. On retrouve par exemple la surface maximale exploitable après la démolition de la maison. Plus la surface de plancher constructible est importante, plus le prix au m2 sera élevé. Le promoteur consultera le PLU afin de définir les droits à construire de la parcelle en question. Ceux-ci sont calculés à partir de la formule suivante : surface totale du terrain x coefficient d’emprise au sol. Ce dernier est un nombre décimal compris entre 0 et 1. 

L’attractivité et la rentabilité de votre parcelle

Par la suite, le promoteur évaluera la rentabilité ainsi que l’attractivité de votre parcelle de terrain constructible. Il analysera les gains qu’il pourra en tirer. Pour cela, il décortiquera les barèmes de prix au m2 applicables dans la zone géographique en question. Un promoteur prend en compte différents critères comme l’existence des transports en commun et de voies rapides, la proximité aux commerces, la présence de parcs, etc. 

Avant de soumettre une offre de vente à un promoteur, vous devez être capable d’évaluer la valeur de votre propriété selon son potentiel. Cela vous permettra d’avoir des arguments de négociation.

Négocier avec un promoteur, c’est possible ?

Il se peut que le prix d’achat proposé par le promoteur ne soit pas à la hauteur de vos espérances. Il est également possible que l’offre d’achat soit tout à fait convenable, mais que vous souhaitiez faire monter les enchères. A vrai dire, il est tout à fait possible d’entamer une négociation avec un promoteur. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques conseils : 

  • Prenez le temps de vous informer. Après tout, vous vous apprêtez à négocier avec un expert de l’immobilier ;
  • Soyez au courant des différents paramètres en jeu pour l’évaluation de votre propriété ; 
  • Retenez que la négociation ne devrait pas uniquement concerner le prix de vente. Vous pouvez jouer d’autres cartes comme les conditions suspensives (versement d’indemnité compensatrice, etc.) ;
  • Faites estimer votre bien par un professionnel de confiance. Vous devez également vous informer sur l’état du permis de construire de votre promoteur ;
  • Gardez tous les échanges écrits en guise de protection contre les éventuels litiges. 

Vente à un promoteur : les conditions particulières à connaître

Lorsque vous décidez de vendre votre maison à un promoteur, vous devez signer une promesse unilatérale. Celle-ci est une sorte d’engagement de vente. A travers ce document, le promoteur s’engagera à acheter le bien une fois le permis de construire obtenu. Evitez de signer la promesse de vente sans avoir compris toutes les conditions suspensives rajoutées par le promoteur. 

Avant d’entreprendre toute démarche, vérifiez si votre parcelle est compatible à une vente auprès d’un promoteur. Il se peut que votre terrain soit entouré d’autres habitations ou autres contraintes.